Lue 190 fois







"Le jour où nous allons mobiliser nos militants,vous connaîtrez l'objectif pour lequel nous serons dans la rue" Christophe TCHAO,president du Groupe Parlementaire d'UNIR.

 


Suite au report de la marche du parti "UNIR"qui a été annoncé tam-tam battant sur les médias pour le samedi dernier ,le président du Groupe Parlementaire du parti au couleur bleu s'est prononcé sur les causes du report ce lundi sur une radio de la place. Dans ses aveux, il est  également revenu sur les événements qui se sont déroulés le samedi 19 aout 2017.


Selon le président du groupe Parlementaire "UNIR" le regroupement des membres du parti UNIR n'avait pas pour unique but d'organiser une marche mais cette réunion avait aussi pour objectif de réfléchir sur les plans qui devaient être adopté pour atteindre le résultat escompté.
C'est suite à cette réflexion que deux plans ont été élaborés par le bureau de réflexion.
" On s'est pas retrouvé forcément pour organiser une marche,cest pour faire une réflexion. La réflexion proposait un plan A et un plan B.
Le plan A consistait à faire la marche et le B était de l'organiser plutard. A t-il indiqué.


Et poursuit-il " c'est de là que nous avons laissé le soin au bureau de réfléchir pour nous dire le plan qui sera exécuté et après réflexion c'est le plan B qui a été retenu".


Christophe TCHAO a estimé que cette décision a été prise  suite à l'analyse de la situation actuelle et que si  une marche devait être organisé la raison serait évoquée.


Pour le sujet de la rentrée prochaine du parti politique ,il a indiqué que c'était inscrit dans le programme depuis. " C'est pas une première puisqu'on se prépare depuis pour aboutir a cela,nous sommes dans cette logique" a t-il poursuivit.


Christophe TCHAO a dissipé les dires sur la non tenue du congrès électif du parti au couleur bleu ,le président du groupement Parlementaire a souligné qu'une organisation qui est mis en place cela peut prendre le temps qu'il faut pour pouvoir aboutir à un congrès"


Le député a également abordé le sujet sur  les événements du samedi  19 août 2017 et a estimé que les organisateurs de la manifestation  n'ont pas respecté l'itinéraire qui leur ont été communiqué par les ministres de l'administration territoriale et de la sécurité.  " C'est impossible d'emprunter la nationale numéro 01,a chaque manifestant correspond un état d'esprit. Les même répétitions peuvent créér des soucis,c'est pas par cette voie qu'on peut aboutir aux revendications,c'est pas prendre le boulevard,cest la mobilisation et la revendication" a t-il précisé.


Hector Nammangue (direct7.tv)