MIFA: une illustration parfaite de la chaine de valeur

0
37

Le second panel de la 15 Foire Internationale de Lomé est axé ce 4 décembre sur « L’opérationnalisation de la chaine de valeur au Togo, cas du secteur agricole ».
Au centre des échanges, le MIFA qui depuis son opérationnalisation il y a 5 mois est une réelle illustration des pouvoirs publics à mieux structurer les chaînes de valeurs de manière à mobiliser le maximum de ressources financières, à apporter une meilleure assistance aux acteurs agricoles et à faire de l’agriculture un levier de réduction de la pauvreté par la croissance économique.
«Le financement consiste à structurer le marché, organiser les différents acteurs le long des chaines de valeur dans les différents maillons, pour leur permettre de bénéficier des financements nécessaires, afin de fournir des produits en quantité et en qualité à des marchés structurés. », a fait comprendre Noel BATAKA, le Coordonnateur du MIFA.
Si 3 filières : maïs, riz et manioc sont juste prises en compte dans la phase pilote, en 2019 et selon les convictions de Bataka, le mécanisme va être étendu à des cultures telles que l’ananas, le café, le cacao, le coton, le soja et l’anacarde.

Le Directeur Kuéku-Banka Johnson et le CETEF qui ont retenu « Chaînes de valeur, vecteur du progrès économique » se sont réjouis de la portée, de l’impact économique et professionnel du Mécanisme Incitatif du Financement Agricole (MIFA).
Devant entrepreneurs, investisseurs, partenaires en développement et visiteurs, il a invité les jeunes à s’engager dans le secteur agricole.

Réseaux Sociaux
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

LAISSER UN COMMENTAIRE