Suspension des journaux au Togo : les organisations de presse complices ?

0
283

Ce n’est un secret pour personne. Les deux journaux privés togolais de grandes audiences, Alternative et Liberté, viennent d’être suspendus par la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication, respectivement pour deux mois et deux semaines.

 Cette interdiction de parution intervient suite à une plainte déposée par le diplomate français en service au Togo, Ambassadeur Marc Vizy, auprès de la Haac qui, après analyse des faits, reproche à ces deux organes de presse des accusations graves,infondées et calomnieuses.
Et depuis le 23 mars que la sanction de la Haac  est tombée, c’est avec regret que les organes de défense des droits de la presse au Togo n’ont sorti aucun communiqué pour condamner ou situer les togolais.
A cette allure, doit-on supposer une certaine complicité de ces organisation vis-à-vis de cette suspension? Sinon, comment peuvent-elles expliquer  ce silence total?
Vivement leurs réactions dans les jours à venir pour situer l’opinion nationale et internationale sur cette décision de la Haac ou si possible approcher l’ambassadeur pour une résolution à l’amiable vu que Vizy est à la fin de sa mission au Togo.

Réseaux Sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE