Togo : La CNLPAL en campagne de sensibilisation pour une élection apaisée en 2020

0
129

Bientôt l’élection présidentielle au Togo prévue pour le 22 février 2020.  Période souvent sensible et de tension avec des conséquences dramatiques sur la paix, le vivre ensemble et la cohésion nationale, la Commission nationale de lutte contre la prolifération, la circulation et le trafic illicite des armes légères et de petit calibre, Cnlpal, dans sa mission régalienne, veut d’Ors et déjà prendre des mesures préventives dans le but d’un processus électoral apaisé.

Pour se faire, elle entre en campagne de sensibilisation d’environ un moi sur la lutte contre l’extrémisme religieux et l’apaisement sociale. Cette campagne se déroulera en une série de rencontres d’échanges de trois phases destinées aux responsables des confessions religieuses, des chefs traditionnels et d’organisation de la société civile notamment les associations des femmes et de jeunes sur l’ensemble du territoire togolais. La première phase débutée ce 16 décembre à Lomé prend fin deux jours plus tard.

La Cnlpal veut, à travers cette démarche, impliquer les acteurs prenants et envisager avec eux des voies et moyens pouvant contribuer non seulement à la lutte contre les nouvelles formes de menaces terroristes qui sévissent dans la sous-région mais également à consolider les acquis de la paix au Togo. « Vous connaissez la place des uns et des autres. Donc c’est de faire en sorte qu’ils soient nos relais et que les discussions tenues aillent dans le sens de l’apaisement » a précisé Jonas Paka, secrétaire permanent de la Cnlpal. 

Créée en 2001 par décret et effective en 2003, la Cnlpal est à la fois l’organe de coordination et le point focal au niveau national en ce qui concerne la lutte contre la circulation illicite des armes légères. Elle est autonome mais rattachée à la présidence de la République togolais.

Réseaux Sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE